2017, Impact de l’urbanisation et des pratiques de jardinage sur les papillons

L’Observatoire des Papillons des Jardins – OPJ– est un programme de suivi « Vigie-Nature » mise en place par le Muséum National d’Histoire naturelle.
Cet observatoire, ouvert au grand public, est un véritable réseau de surveillance des espèces communes de papillons de jour. Il permet de rassembler, puis d’analyser les observations collectées dans les jardins. Grâce aux milliers de données collectées par de nombreux observateurs bénévoles et au travail d’analyse et de synthèse des scientifiques, un premier bilan de l’impact de l’urbanisation sur les communautés de papillons a été publié. (Fontaine B., Bergerot B., Le Viol I. & Julliard R., 2016. Impact of urbanization and gardening practices on common butterfly communities in France. Ecology and Evolution 6 : 8174–8180.)

Soucis - Colias crocea

Cette étude a permis démontrer que l’impact négatif de l’urbanisation peut être limité localement par la présence de jardins selon les pratiques de jardinage (types de plantes présentes ou utilisation de pesticides) ; les jardins constituant des zones refuges pour ces espèces sauvages notamment dans les zones très urbanisées. Plusieurs facteurs comme l’offre en nectar ou encore l’indice de naturalité peuvent faire varier certaines composantes des communautés de papillons. Ainsi l’offre en nectar va déterminer la capacité de charge des jardins pour les communautés de papillons alors que l’indice de naturalité va plutôt influencer la composition de cette communauté de papillons.

Retrouvez la synthèse complète de cette étude publiée sur la plateforme interactive Regards et débats sur la biodiversité de la Société Française d’Ecologie.

Plus d’information sur le programme « Opération papillons »

Urbanisme Bâti et Biodiversité

Avec le soutien financier de :

Conseil Régional d’Aquitaine

Fondation Gecina