Les cheminées sans chapeaux et autres cavités dangereuses

Il arrive régulièrement que des oiseaux se retrouvent piégés dans des conduits de cheminée.

Et pour cause, ces conduits correspondent à la définition des cavités dangereuses pour les oiseaux ou les mammifère selon la LPO et l’ASPAS : parois verticales, lisses et diamètre de l’orifice supérieur à 5 cm.
Les oiseaux et les mammifères peuvent se retrouver piégés dans des cavités dangereuses car ils recherchent des anfractuosités où pouvoir nicher ou s’abriter (chouette hulotte, mésanges, choucas, etc...).

<media1062|insert|center|titre|credits >

Le conduit en inox des cheminées est trop étroit, et ses parois trop lisses, pour permettre pas à l’oiseau de s’extirper de lui-même. Il finit donc inéluctablement en contrebas et peut mourir de soif, de faim et d’épuisement si on ne lui porte pas secours. Pour sécuriser les conduits, la LPO conseille de mettre des capuchons en inox appelés « chapeaux de cheminées » ou « crapaudines de cheminées » qui sont en vente dans le commerce.

<media1063|insert|center|titre|credits >

La cellule médiation de LPO Ile-de-France a été confrontée à différents cas de figure :

  • Des personnes dont le conduit de cheminée menait à une cheminée, ont pu recueillir les oiseaux facilement.
  • Mais d’autres dont le conduit de cheminée était obturé à plus de 2m en dessous de l’ouverture en toiture étaient dans une posture plus délicate. A cette distance du toit, il n’était pas possible de contacter un ramoneur ou les pompiers pour extraire l’oiseau avec une perche. Ces personnes ont donc décidé de casser leur plafond au niveau de la sortie du conduit.

Consultez les conseils de la LPO Ile-de-France

Heureusement, tous ces exemples se sont bien terminés. Après quelques soins, les oiseaux ont pu être relâchés.

<media1064|left|largeur=300|titre|credits >
<media1065|right|largeur=300|titre|credits>

Urbanisme Bâti et Biodiversité

Avec le soutien financier de :

Conseil Régional d’Aquitaine

Fondation Gecina