L’ADIVET porte un nouveau regard sur les toitures végétalisées

L’Association des Toitures Végétales (ADIVET) vient de publier la nouvelle édition des Règles Professionnelles pour la conception et la réalisation des toitures et terrasses végétalisées.

Lire ce document sur le site de l’ADIVET

Or l’ADIVET représente les intérêts d’un corps de métier qui jusque là était peu favorable à l’idée de concevoir des toitures végétalisées propices à la faune et à la flore sauvage.

Mais depuis quelques temps, son regard change, grâce notamment à l’évolution du marché avec ses exigences liées à la biodiversité de plus en plus fortes.

La LPO s’en félicite et espère que cette nouvelle approche est également liée aux nombreux échanges qui ont eu lieu sur ce sujet depuis 2014 dans le cadre de conférences diverses et du club de réflexion Urbanisme, Bâti et biodiversité de la LPO : "Club U2B".

Dans la nouvelle édition des Règles Professionnelles publiée par l’ADIVET on peut souligner :

  • la reconnaissance du rôle du paysagiste concepteur, même si le rôle de l’écologue n’est pas encore évoqué ;
  • l’affinage de l’approche botanique de la technique « aux dépens » de l’approche bâtiment. L’écosystème a droit à une définition en bonne et due forme.
  • le développement consacré à la gestion des apports en eau qui doit être considéré comme une contribution d’une part à la gestion d’une denrée rare et d’autre part à une meilleure efficacité du système de végétalisation au regard de son rôle sur les îlots de chaleur
  • l’attention accrue au système dit semi intensif, donc a priori support favorable à la biodiversité via la couche végétale. En effet, dans l’édition précédente, seuls les systèmes extensifs moins intéressants pour la faune et la flore étaient valorisés

La LPO espère que l’édition suivante des règles professionnelles (ou un futur DTU) prendra en compte les innovations techniques qui se font jour aujourd’hui et notamment l’enrichissement des références végétales avec plantes locales adaptées au biotope toiture par exemple.

Lire cla fiche LPO sur la gestion écologique des toitures

JPEG - 8.1 ko

Urbanisme Bâti et Biodiversité

Avec le soutien financier de :

Conseil Régional d’Aquitaine

Fondation Gecina